C’est une question fréquente que nous recevons depuis le début de la crise sanitaire.

En effet, compte tenu du contexte COVID-19 le service des ordures ménagères a été allégé et reconfiguré pour faire face à la baisse de nos effectifs et préserver nos agents. De ce fait, la collecte des emballages en bac individuel hors centre-ville n’est plus assurée.

Quels risques pour la santé ?

Le brûlage à l’air libre des déchets libère en effet quantité de gaz et substances et notamment des particules en suspension dans l’air microscopiques qui entrent dans nos poumons tout à fait nocifs à la fois pour nos organismes comme pour l’environnement.

Sur l’Homme, ces substances augmentent le risque de bronchites chroniques, d’asthme, d’infarctus, de migraines, irritations muqueuses (oculaires et nasales), d’allergies et aussi… De cancer. Selon l’Ademe, la mauvaise qualité de l’air en France, principalement liée aux particules en suspension, cause 42 000 décès prématurés par an. Elle réduit ainsi de 8,2 mois l’espérance de vie.

Quels risques pour l’environnement ?

Sur l’environnement, le brulage à l’air libre détériore la qualité de l’air, de l’eau, des sols… Mais aussi le climat, la couche d’ozone, la chaîne alimentaire, l’acidité des pluies et la faune.

Que dit la loi ?

Plusieurs textes de loi, dont l’article 84 du Règlement sanitaire départemental, sont intraitables sur le sujet : un particulier n’a pas le droit de brûler ses déchets à l’air libre.

Qu’ils soient des résidus alimentaires, des emballages, bouteilles, cartons, papiers, journaux, vieux meubles, appareils électroménagers… Celui qui mettra le feu à ses déchets prend un risque : celui de se faire punir de 450 euros par les services de la police municipale de la Ville. Mais également de se faire attaquer en justice par leurs voisins incommodés par des « nuisances olfactives. »

Nos conseils :

La Communauté de communes vous demande de bien vouloir garder au maximum les emballages et le verre à votre domicile (pas d’odeurs, ni de risques sanitaires), afin de ne pas saturer les points de regroupement.

Si ce n’est pas possible, vous pouvez déposer vos déchets sur des points de regroupement en allant faire vos courses par exemple.

Articles récents

Suppression de la collecte les jours fériés

La collecte en Cœur du Var n’est plus assurée les jours fériés.

DISTRIBUTIONS COMPOST

Du compost est disponible dans les composteurs partagés du territoire !

Visite virtuelle du centre de tri du Muy

Découvrez comment sont triés vos déchets recyclables !